Pere d'Aragó Ě De vita, moribus et regimine principum

Ediciˇ d'Alexandra Beauchamp

Ediciˇ electr˛nica BEN de SadurnÝ MartÝ

 

Cette édition électronique du miroir des princes latin en 35 chapitres adressé vers 1357-1358 par l'infant Pierre d'Aragon, fils du roi Jacques II, à son neveu le roi Pierre IV d'Aragon, est établie à partir du seul manuscrit connu de ce texte étonnant.

Il s'agit d'une copie d'un original du XIVe siècle, réalisée vers 1752 pour le père Andrés Marcos Burriel (jésuite qui dirigea la commission de recherche sur les archives espagnoles de 1750 à 1756), lorsque le manuscrit médiéval fut offert par des religieux au ministre d'Etat don José Carvajal y Lancaster. L'original, encore inventorié en 1872 dans les fonds de l'Archivo General de la Administración d'Alcalá de Henares, est actuellement introuvable.

Le manuscrit moderne (BN Madrid, mss n°12987) est composé d'un cahier de 75 folios, qui contient le traité (fol. 9r-72v), précédé d'une esquisse grossière d'une miniature ornant l'original (l'infant Pierre agenouillé offre son manuscrit au roi) et de la copie de deux lettres échangées en 1752 entre le ministre Carvajal et les jésuites d'Ecija qui conservaient l'original.

Cette édition suit à la lettre la copie du texte établie au XVIII e siècle. Nous avons respecté la ponctuation introduite par le copiste, et reporté en note les références des citations bibliques qu'il a introduites. Nous les avons cependant modernisées et identifié de nombreuses citations non référencées. L'édition ici présentée complète donc largement l'édition ancienne et très lacunaire établie par Ferran Valls i Taberner, qui omet des mots et des phrases entières ( F.  Valls i Taberner, "El tractat 'de regimine principum' de l'infant Pere d'Arago", Estudis franciscans, 37 (1926-1), p. 432-450 (chap.1-15), 38 (1926-2), p. 107-119 (chap.16-24), et p. 199-209 (chap.25-35) ; cette édition, précédée d'une introduction, est réimprimée dans M. J. Pelaez , J. Calvo (éd.), Literatura jurídica , Barcelone, 1986, p. 259-298).

La composition et le contenu de ce traité original, émanant sans aucun doute de l'infant Pierre, qui y livre ses conceptions sur le pouvoir royal et invite son neveu le roi Pierre IV à suivre ses préceptes pour bien gouverner, sont rapidement évoqués dans W. Berges, "Die Füstenspiegel des hohen und späten Mittelalters", Monumenta Germaniae Historica 2 , Stuttgart 1938 (rééd. 1952), p. 345-348 ; B. Palacios Martín , "El mundo de las ideas políticas en los tratados doctrinales españoles : 'los espejos de principes', (1250-1350)", Europa en los umbrales de la Crisis . XXI Semana de estudios medievales de Estella (julio 1994), Pampelune, 1995, p. 482 ; F. Santi , "La teologia política catalana della fine del secolo XIV", Conciliarismo, stati nazionali, inizi dell umanismo, Spolète, 1990, p. 188-197. Nous proposons une étude détaillée du traité dans notre article : "De l'action à l'écriture : le De regimine principum de l'infant Pierre d'Aragon (v. 1357-1358)", Anuario de Estudios Medievales , 35/1 (2005), p. 233-270.

Alexandra Beauchamp, decembre du 2005